Il y a quelques temps je vous ai présenté le livre Rangez Feng Shui que j’avais acheté parce que je voulais optimiser les énergies dans la maison. Et dans mes suggestions Amazon, est apparu un autre livre : Minimalisme, la quête du bonheur et de la liberté par la simplicité, de Judith Crillen, aux éditions Rustica.

D’abord attirée par la couverture, j’ai vite apprécié les informations et les conseils détaillés à l’intérieur. Le livre est très accessible et s’adresse à des personnes comme moi qui ne sont qu’au début de ce mode de vie minimaliste. 

Et puis j’ai découvert un challenge, le “Minsgame” que j’ai eu envie de tenter!

Pourquoi le minimalisme? 

Je suis convaincue que nous sommes tous sur un chemin qui emprunte des itinéraires diférents pour le peu que l’on soit réceptif. Réceptive à un retour à l’essentiel, je ne l’étais pas jusqu’au confinement. C’est à ce moment-là que j’ai ouvert les yeux, comme beaucoup je pense, sur ce qui était primordial dans ma vie. 

Les choses n’arrivent pas par hasard. Il faut parfois du temps pour être prêt à certains changements. Je sais qu’aujourd’hui, le minimalisme, l’art de vivre avec peu de choses, peut être une voie qui m’intéresse. Car après des années d’accumulations de tout, je me rends bien compte que ça m’apporte qu’un bonheur très éphémère! 

Je suis plutôt matérialiste, shopping addict. J’ai souvent envie de tout et j’aime tout! J’ai souvent eu marre de moi de gaspiller autant d’argent et de temps sur la 50 ème paire de chaussures ou la centième palette à la mode. Mais c’était plus fort que moi, poussé par une addiction. Je me disais que jamais je n’arriverai à me défaire de ça! Et puis, le confinement est arrivé et je n’ai plus pu faire du shopping, même si le online était faisable. J’ai remplacé ma folie des achats compulsifs vestimentaires par une autre priorité qui est arrivée : l’alimentation. 

Petit à petit, je me suis rendue compte que c’était possible. De toute façon, on ne sortait plus, les choses changeaient. Je devais m’adapter et cela a été plus facile que je ne l’imaginais. En fait, j’ai juste remis les priorités à leur place.  

Les avantages du minimalisme

Qui ne court pas après le temps? après son argent ? Et si cela venait du fait qu’on en ajoute toujours plus et pas forcément de l’essentiel. Le minimalisme ne vise pas uniquement le fait de moins posséder mais aussi le fait de mieux vivre et d’être plus disponible avec soi et avec les autres. Je fais partie de ces gens-là qui cumulent beaucoup de choses dans une journée en espérant arriver à tout faire mais dans quelles conditions? 

J’ai décidé de me poser des limites sur ce que je veux réaliser dans une journée. Ce qui me prenait le plus de temps, d’énergie, et qui me procurait du stress ces derniers temps, c’était les réseaux sociaux. Il faut dire que j’ai un compte youtube, instagram, facebook et maintenant un blog. Les vidéos youtube ne me convainquent plus comme auparavant. Et j’ai décidé après 7 ans de mettre ma chaine de côté et de me concentrer sur ce qui me fait réellement plaisir et du bien depuis 2 mois : ce blog. Il faut parfois accepter les changements pour mieux vivre les choses. 

 

Se défaire de mauvaises habitudes.

L’auteur du livre, qui est la blogueuse du site Maman s’organise, conseille de mettre en place de meilleures routines. Pour cela, il faut déjà se rendre compte de nos gestes quotidiens pour avoir un oeil critique sur ce qui ne va pas et qui nous bouffe la vie. Je suis convaincue qu’une bonne organisation est une clé pour une meilleure vie et pour optimiser notre temps. Un exemple, lorsque j’établie les menus de la semaine, le soir je n’ai plus à réfléchir devant la porte du frigo pour savoir ce que l’on mange. Les courses ont été faites en fonction de la planification des repas. Je n’ai pas trouvé meilleure façon de faire des économies, et d’éviter le gaspillage! Il faut parfois prendre un peu de temps pour en gagner. 

Et si on prenait le temps pour …. lire un livre ? faire une recette ? peindre? Toutes ces activités que l’on met de côté. Pour ma part, la lecture est une de mes priorités dans ma vie privée et professionnelle. Je suis enseignante et dans ma classe, on a mis en place le 15 minutes de lecture à la reprise de 13h30. Alors, justement, tous les soirs, avant de dormir je lis aussi minimum 15 min. Et je m’octroie aussi un temps de lecture le dimanche, quand tout le monde dort encore. 

Le Minsgame

J’ai découvert la notion de “Minsgame” en lisant ce livre. Qu’est-ce que c’est ? C’est un challenge sur un mois qui consiste à se désencombrer d’objets du quotidien. Le premier jour on se débarrasse d’un objet, le 2ème jour de deux objets, le 3ème jour de 3 objets, …le 30 ème jour de 30 objets. Ce concept inventé par les minimalistes Fields Millburn et  Ryan Nicodemus a tout de suite titillé la compétitrice que je suis. Etant donné que j’habite dans une grande maison, j’ai de la place pour envahir mon espace d’objets inutiles et je me dis que je devrais arriver sans mal à ce défi. En effet, mes tiroirs débordent d’objets qui n’ont pas vraiment d’utilité et qu’un bon désencombrement ( surtout avant un déménagement) sera propice à une légèreté d’esprit. 

Maintenant j’avoue que si on habite dans un 2 pièces, retirer  465 objets ( pour un mois de 30 jours) semble être une entreprise inimaginable. De même, certains minimalistes ont poussé l’idée jusqu’à ne posséder moins de cents objets tout confondus. Je ne suis pas prête à ça, on est bien d’accord. Par contre, je vous partagerai mon expérience sur ces 465 objets en moins dans un prochain article. Il me semblait intéressant de vous donner mon retour, surtout si vous êtes intéressés aussi. 

Manger minimalisme

Je vous vois déjà arriver :non non ! Le principe du minimalisme dans les assiettes n’est pas d’être au régime et de moins manger. C’est tout simplement d’acheter de la qualité, des produits non transformés, de privilégier des céréales complètes qui sont moins vite digérées . Acheter en toute conscience! Pour ma part, étape très facile car je suis déjà sur ce chemin depuis plus d’1 an. Et les bénéfices sont là! Comment le savoir ? Je suis passée de 2 poubelles à une seule! Comment? 

Lorsque vous achetez des produits transformés vous achetez aussi tous les emballages. En effet, de nos jours tout est sur emballé. Certains biscuits sont dans un un étui en plastique le tout dans un autre emballage plastique placé dans un carton! Comme j’ai décidé de MIEUX manger, je n’achète presque plus de biscuits et je les fais moi-même. De même, tous mes plats sont préparés alors qu’avant, j’avoue, j’usais de la purée surgelée, des lasagnes toutes faites, des conserves de légumes, …. Mais ça , c’était avant ma prise de conscience! 

J’ai décidé d’accorder du temps à l‘alimentation, car n’est-ce pas vitale ? Et pourtant, qui se soucie encore de nos jours de BIEN manger ? Qui prend du temps pour nourrir sa famille, ses enfants et leur donner le goût des choses simples? Sachez qu’il n’est jamais trop tard, j’ai bientôt 47 ans. 

Mieux gérer son argent.

Même si je ne suis pas dans le rouge chaque mois, j’ai un gros travail à faire à ce niveau-là. Et comme dit l’auteur il faut savoir se modérer et se contenter de peu. Il faut alors prendre conscience de ce qu’on a et ne pas se focaliser sur ce qu’on n’a pas. Notion très difficile pour moi qui suis une shopping mode addict et une shopping livres addict, je me laisse régulièrement tentée par mon côté impulsif. Je me laisse envahir par ce désir inexpliqué et incontrôlable d’achat vestimentaires. 

Même si, encore une fois, mes dépenses inutiles ont bien diminué avec la situation actuelle, je peux encore faire de GROS efforts pour moins dépenser. D’ailleurs, je me risquerai bien à UN MOIS SANS ACHAT. Quelqu’un de partant ? 

Comme astuce, j’ai décidé de mettre en place un carnet dans lequel je vais noter mes dépenses pour la famille et personnelles. Le but est de voir ce que je dépense sur un mois. On ne se rend pas toujours compte et je pense que écrire et visualiser, cela pourra m’aider. 

Les réseaux, ces bouffeurs de temps!

Depuis peu, j’apprends à gérer mon temps et les réseaux. Chose que je ne fais plus le matin, c’est de plonger mes yeux directement sur les réseaux à la sonnerie. Je prends le temps de me préparer, de concevoir mon petit-déjeuner avant tout. 

j’ai décidé aussi de ne plus me laisser envahir par le stress du “absolument” publier un contenu pour faire des vues, des likes, des abonnements…. Je me suis rendue compte que ça me stressait. Qu’est-ce qui vous bouffe la vie? Qu’est-ce que vous pouvez faire pour améliorer votre temps? Posez-vous les questions essentielles afin de trouver des solutions. Ce sera un bon début. 

Qu’on est bien le soir, au lit, à perdre du temps devant son téléphone pour scruter les potins de facebook ou la vie rêvée des instagrameurs! Terminé tout ça! Je me suis rendue compte que cela ne m’apportait rien ! Depuis plusieurs mois,  je pose mon téléphone après avoir programmé la sonnerie, je le mets en sourdine et le place plus loin. Ensuite, je sors mon livre du moment et je lis. La routine se met facilement en place. C’est comme tout! La clé est de trouver les livres qui vous tentent. Je mets mon temps au service de mes connaissances

Cependant, je ne suis pas encore au stade d’une journée sans téléphone car OUI je suis accro à ce truc qui a changé toute la société! Mais j’essaie d’en être maitre et pas l’inverse! 

 

Le chemin est long pour une vie minimalisme. Les solutions existent du moment qu’on ait envie d’un changement. Comme tout, il faut un déclic, de la patience, de la rigueur et des convictions. Je ne suis pas parfaite, vous n’êtes pas parfaits mais on peut faire mieux.

Et Vous, vous en êtes où dans tout ça ? En tout cas, on parlera de ce défi Minsgame très prochainement! 

9 Commentaires sur “Vers le chemin du minimalisme.

    • Absolutelyfemme says:

      Vaste sujet que tu traites là, mais non moins passionnant ! Sans être une adepte du minimalisme pur et dur, j’essaye de faire au mieux : de raisonner mes achats (oui je suis capable de ne rien dépenser durant un mois ou deux !!), de rester deux jours entiers sans aller sur IG (c’est un début non !?), mais beaucoup de choses restent à faire, je le sais… Merci pour tes réflexions, des bisous.

      • Miss ModeBeauty says:

        Oui c’est sûr que le sujet est vaste et demande beaucoup de soi. Bravo! J’ai vraiment du mal à ne pas dépenser, c’est une drogue! Mais j’ai déjà fait des progrès , un peu à la fois. Je me rends bien compte que ce n’est pas ça l’essentiel dans la vie. Le chemin est long mais y être déjà dessus, c’est déjà pas si mal. Bon dimanche!

  1. Pingback: Minsgame, un défi qui permet de désencombrer sa maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous !

Ne ratez pas mes derniers articles & inscrivez-vous ! Vous recevrez un mail lorsqu'un article sortira.