Il y a un mois, un magasin d’un autre genre a fait son apparition à Tournai. Il s’agit de 450 m² dédiés aux plaisirs charnels, un love shop. Amélie m’a contactée pour que je puisse découvrir le lieu et vous en parler. Je me suis dit : Et pourquoi pas ? Jusqu’à preuve du contraire, je ne suis pas rentrée au couvent et la sexualité fait partie de la vie. 

J’ai rendez-vous avec Maxime, un responsable marketing de Babylonloveshop de Tournai.

 

Loveshop, est-ce une manière plus classe pour dire Sex-shop? 

L’appellation “Loveshop”, c’est une façon de dédramatiser le secteur, histoire de casser les codes avec ce que les gens avaient en tête avec le bon vieux sex-shop.

( C’est vrai que j’ai souvenir d’un lieu très glauque, sombre, peu avenant)

Il s’agit bien d’un sex-shop mais qui s’adresse à un plus large public. Vous y retrouverez des articles très softs comme des accessoires plus extrêmes ou plus engagés. 

Comment s’installe-t-on dans une ville? Des règles à respecter ? 

Bien évidemment, du moment où vous ne vous mettez pas à côté d’une école, les villes ne sont pas contre ce genre d’établissements. Les choses ont beaucoup changé depuis 10 ans, grâce aux médias notamment. D’ailleurs, comme tu peux le voir, on est installé dans une zone commerciale. Tout le monde peut passer devant nous. 

Concernant la vitrine, on doit rester soft. Pas question de présenter de sex-toys, ou de choses trop équivoques:  légalement c’est interdit.

Comment est agencé le magasin?

En fait, quand vous rentrez, vous avez l’impression d’être dans un magasin de lingerie, type Etam ou Hunkemoller. Les 3/4 de l’établissement sont consacrés à une ambiance soft. Aucune raison d’être choqué. Il faut vraiment rentrer au fond pour avoir des choses plus “hard”. 

Il y a aussi beaucoup d’espace, beaucoup de lumière. ( Je confirme qu’il n’y a aucune comparaison avec les anciens sex-shop.) 

Concernant les mineurs, vous faites quoi ? 

Lorsqu’on a un doute, bien évidemment, on vérifie la carte d’identité. ( On ne m’a pas demandé la mienne ) (rire).  On doit avoir 18 ans pour y rentrer. On doit protéger les mineurs, c’est clair. 

Ce sont les plus âgés qui sont les moins récalcitrants à rentrer. Finalement, les plus jeunes ont peur de faire le pas. La limitation se fait toute seule! 

Comment on se lance dans le business du sexe? 

Moi, je suis responsable de marketing du groupe et j’ai beaucoup d’autres activités liées au milieu du BDSM ( Bondage-Discipline- Domination-Soumission-..) J’organise des événements. De manière générale, on n’arrive pas là par hasard. C’est une passion qui est déjà bien établie. 

Concernant les vendeuses, elles ne sont pas forcément engagées dans le milieu mais elles doivent être à l’aise avec le sujet et savoir en parler librement. Elles doivent être ouvertes et avoir envie de vendre les produits ou de conseiller les clients. 

Alors, concernant les produits, comment les choisissez-vous? Est-ce que vous les testez? 

On connait déjà de base toutes les grandes gammes de produits. On se focalise sur les marques qui fonctionnent. Ici, à Babyloneloveshop, on veut proposer des produits qui ont une valeur sûre. On a aussi une volonté de s’adresser à tout le monde. Alors, on tient à vendre des objets les plus qualitatifs possibles mais aussi avec des prix modérés. Tout le monde n’a pas le même budget.

Alors, non on ne teste pas tout . Mais parfois, on reçoit des testeurs des marques. On a beau avoir toutes les explications de l’accessoire, parfois l’utilisation soi-même permet de donner un avis plus concret. 

 

Quel est l’article le plus cher ? 

Alors les 2 articles les plus chers chez nous , ce sont les fucking machines ( je vous laisse voir sur google) , des accessoires motorisés qui peuvent chiffrer jusqu’à 1600€. Et les poupées en silicone ( pas gonflables) qui peuvent peser jusqu’à 40 kilos quand même et qui coûtent jusqu’à 3000 €.

Quel est l’article le plus acheté par les femmes? 

En fait , il faut savoir que la clientèle de notre magasin se compose d’autant d’hommes que de de femmes. 70 % des sex-toys vendus sont destinés à la gente féminine, normal puisque elles sont dotées de plus de moyens anatomiques. Et beaucoup d’hommes viennent pour acheter un accessoire pour les femmes. Le sex-toy pour homme n’est pas encore dans les us et coutumes de tous. 

Et l’objet le plus acheté est le stimulateur clitoridien, dont la marque Womanizer en est le leader. Il fonctionne par pulsations d’air. Il peut être utilisé en étant seule ou même en couple. 

Y a-t-il une amélioration dans la qualité des produits ? 

Aujourd’hui, les marques proposent des accessoires avec une meilleure composition, certains produits peuvent même être végans. Mais tout à un prix, c’est clair! La marque Pjure  fait de belles choses à ce niveau-là. 

Un dernier petit conseil ? 

Je conseille toujours d’utiliser un préservatif sur les sex-toys afin de protéger l’objet ou même d’un mauvais nettoyage entre 2 utilisations. Et si vous voulez plus de sûreté, prenez un accessoire en verre ou en métal que vous pourrez même désinfecter au bain-marie. 

Merci Maxime! 

Rendez-vous donc en ligne sur le site de Babyloneloveshop ou directement en magasin pour découvrir l’univers. Pas de panique si vous n’osez pas, il ressemble à tout autre magasin que je fréquente sauf qu’ici on ne vend pas que des chaussures! 

Retrouvez-moi pour une prochaine rencontre avec Martine, diplômée du maitre Shogo, le véritable Kobido..

6 Commentaires sur “J’ai rendez-vous avec Maxime, un responsable marketing du babyloneloveshop à Tournai.

  1. Rukia62 says:

    Cc , je ne connaissais pas le fucking machine 😅🤣 euh oui d’accord chacun ses envies …😅 Je vais sur un autre site pour certains achats mais j’irai voir sur ce site car il y a pas de boutiques ici par chez moi ….

    • Miss ModeBeauty says:

      Oui c’est vrai que c’est une sacré machine! hihi chacun ses goûts effectivement. Merci pour ta lecture et ton passage ici. Kiss kiss

  2. Elodie Rose says:

    Coucou ! Merci pour cet article et cette découverte, c’était intéressant ! C’est vrai que ça a l’air de changer des love shop “traditionnels” que l’on connaît. J’ai l’impression qu’il y a une bonne ambiance en te lisant et en lisant Maxime 🙂 Bisous !

    • Miss ModeBeauty says:

      Hello! Effectivement, il y a une bonne ambiance , vraiment loin des anciens sex-shop. C’est sûr! Kiss kiss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous !

Ne ratez pas mes derniers articles & inscrivez-vous ! Vous recevrez un mail lorsqu'un article sortira.